Du 11/10 au 15/10/2021

En cette semaine de rentrée, les colles de Physique seront consacrées à l’électrocinétique des circuits purement résistifs dans l’ARQS.

En exercices, on privilégiera au maximum les techniques de résolution astucieuses (association de résistances, pont diviseurs de tension ou de courant…), plutôt que de se lancer dans la résolution de laborieux systèmes d’équations à n inconnues.

L’aspect énergétique n’est pas au programme des colles pour l’instant.

On rappelle que les notions de “générateur de Thévenin” et de “générateur de Norton”, ainsi que les équivalences Thévenin-Norton, ne sont pas au programme.

– Savoir que la charge électrique est quantifiée.
– Exprimer l’intensité du courant électrique en termes de débit de charge.
– Exprimer la condition d’application de l’ARQS en fonction de la taille du circuit et de la fréquence.
– Relier la loi des nœuds au postulat de la conservation de la charge.
– Utiliser la loi des mailles.
– Algébriser les grandeurs électriques et utiliser les conventions récepteur et générateur.
– Citer les ordres de grandeur des intensités et des tensions dans différents domaines d’application.
– Utiliser les relations entre l’intensité et la tension pour les dipôles R, L, et C.
– Citer les ordres de grandeurs des composants R, L et C.
– Modéliser une source non idéale en utilisant la représentation de Thévenin. (Note pour les interrogateurs : le modèle de Norton, et l’équivalence Thévenin-Norton, ne sont plus au programme.)
– Remplacer une association série ou parallèle de deux résistances par une résistance équivalente.
– Établir et exploiter les relations de diviseurs de tension ou de courant. (Note pour les interrogateurs : les capacités ou inductances équivalentes à l’association série ou parallèle de condensateurs ou de bobines n’est plus un résultat de cours exigible.)